Découvrez l’entretien que m’a accordé Geoffrey Moncada, responsable du recrutement à l’AC Milan. Nous avons évoqué son parcours, son passage à l’AS Monaco, son arrivée en Italie, son travail au quotidien, l’importance d’avoir une cellule de recrutement efficace et bien d’autres sujets.

Extraits de l’interview

Le trentenaire français a notamment expliqué l’importance d’avoir une figure comme Paolo Maldini au sein de la gouvernance milanaise. L’ancien latéral gauche a fait toute sa carrière chez les Rossoneri et est très attaché à ces couleurs.

« Ce que j’aime avec Paolo Maldini, et avec Leonardo aussi même si je n’ai travaillé que 4-5 mois avec lui car après il est parti au PSG, c’est que ce sont des personnes ouvertes, avec un vrai oeil. Ce sont des directeurs sportifs qui savent comment arriver au plus haut niveau. Ils ont connu des ambiances et des équipes de top niveau quand ils étaient joueurs. Quand Maldini te dit que tel joueur peut réussir au plus haut niveau, qu’il faut le faire travailler comme ça… je l’écoute. Paolo, c’est aussi un directeur technique qui est un fou de l’AC Milan, c’est son club. Lui vient du Milan, il est né là. Quand il va recruter un joueur, il va faire attention au moindre détail car il veut que ça marche. »

Geoffrey Moncada – Prolongation

Geoffrey Moncada est revenu en détails sur le recrutement de quatre joueurs de l’AC Milan : Theo Hernandez, Simon Kjaer, Jens Petter Hauge et Rafael Leao. Au sujet du latéral gauche tricolore, le bras droit de Paolo Maldini a insisté sur le travail effectué sur plusieurs années.

« On connait Theo Hernandez depuis qu’il était avec les U17 et U19 de l’Atlético de Madrid. Ça a été un travail sur 4-5 ans. Et l’opportunité arrive au moment où on peut aller le chercher, parce qu’il était un peu en difficulté au Real Madrid, il avait fait une bonne saison à la Real Sociedad, mais ce n’est pas encore un club très connu. Il n’y avait pas tellement de scouts qui allaient voir cette équipe-là. On l’avait vu pendant toute sa jeunesse, comment il s’était développé, on avait discuté avec des personnes autour de lui et ça, c’est important. Quand on l’a pris, on se disait ‘mais comment c’est possible que personne ne s’intéresse à lui ?’, et la vérité c’est qu’on n’a pas eu tellement de concurrence quand on l’a pris. Paolo Maldini a fait un gros travail, il a parlé avec les dirigeants du Real Madrid et avec Theo. Theo Hernandez est apprécié des supporters et il n’a plus envie de bouger aujourd’hui. »

Il est également revenu sur le profil du jeune défenseur français qui impressionne tous les observateurs depuis son arrivée en Serie A : « Theo c’est un train. Il détruit tout sur son côté gauche. Dans le football d’aujourd’hui, les latéraux sont comme ça. Le latéral d’une grande équipe doit être un train, courir énormément, comme un fou. »

« Ce qui a été impressionnant, c’est le nombre de clubs qui ont appelé pour avoir Jens Petter Hauge en prêt, une fois qu’on l’avait acheté. Peut-être une vingtaine de clubs. »

Geoffrey Moncada – Chief Scout AC Milan

Nous avons également évoqué le projet de l’AC Milan et de son actionnaire, le fond américain Elliott. Le club s’est structuré et a créé deux départements pour le scouting et la data.

« A l’époque, Milan était déjà un gros club, ils allaient chercher le meilleur joueur d’Amérique Latine, Ricardo Kaka, ils avaient pris Andreï Shevchenko car il avait déjà été fort en Champions League, donc les dirigeants prenaient les meilleurs dans chaque partie du monde. C’est vrai que le fond Elliott a demandé de développer le secteur du scouting et aussi la data, la statistique. Donc on a créé deux départements distincts. Et les deux départements travaillent ensemble tous les jours. J’aime bien le mix qu’on a créé. Le travail en live est important et la data est une aide en plus à la prise de décision, cela aide à faire des listes, à définir les profils des joueurs. »

Geoffrey Moncada – Prolongation

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.